Durant le mois d’aout, Déclic Écologique a mis de côté l’accompagnement des entreprises en France et a pris ses quartiers d’été au Sénégal. Ce beau pays fait face à de nombreux problèmes liés à l’environnement. L’objet y était de découvrir les acteurs locaux et nouer des contacts.

Visite de Kaydara, centre de formation en agro-écologie

Le site est à Samba dia, à env. 170 km au sud de Dakar, au dessus du Sine Saloum.  Elle a été créée en 2003. Il n’y avait alors que de la terre sablonneuse et pas de végétation mais de l’eau dans le sous-sol. La première chose qu’a fait Gora Ndiaye fut la plantation d’arbres. Cela a permis de fixer le sol, de créer progressivement un début de terreau au sol par la chute des feuilles et enfin, de l’ombre pour travailler.

Cette ferme école est a fort essaimage : elle engage le centre avec les communes dont sont issus les étudiants. Les villages choisissent un jeune parmi les candidats. La formation dure 6 mois et au retour, sa municipalité lui fourni un lopin de terre, des semences et des arbres fruitiers.

Une devise altruiste

Apprendre pour transmettre. Dans le conte « Kaydara », la symbolique est que le savoir prévaut sur l’avoir.
Ce sont 5 élèves (1 fille et 4 garçons) qui nous ont fait découvrir le lieu. Ils venaient des 4 coins du Sénégal. Beau programme.